Les Fleurs de Bach

Le Docteur Bach

Source : Wikipédia

Edward Bach naît près de Birmingham, le . Il effectue des études de médecine au University College Hospital, à Londres. En 1906, il obtient son diplôme et se rend à Londres pour y suivre des spécialisations. Il obtient ainsi un double diplôme qui lui permet de devenir chirurgien et docteur en physique[réf. nécessaire]. Il exerce d'abord à Londres, en tant que chirurgien et tient également un cabinet de consultations.

En 1917, alors qu'il est chargé de soigner les soldats qui rentrent de France, il perd conscience et doit être opéré en urgence à la suite d'une grave hémorragie, provoquée par une tumeur. Ses confrères ne lui donnent plus que trois mois à vivre1.

Bactériologiste et pathologiste, il partage l'opinion d'Hippocrate, de Paracelse et d'Hahnemann selon laquelle il n'existe pas de maladie mais des malades1 . Pour Edward Bach, la maladie physique est la conséquence d'une attitude mentale erronée2, il décide de consacrer sa vie à la recherche de remèdes purs susceptibles d'aider la personne malade à retrouver un état d'esprit positif.

Il travaille, dans son laboratoire personnel, à la mise au point de vaccins par voie buccale, selon les principes homéopathiques, appelés les sept nosodes. Il pense avoir trouvé une corrélation entre les sept groupes d'états d'esprit qu'il a décelés chez l'être humain selon son observation et sept groupes spécifiques de bactéries, indépendamment du type de maladie1. Ceux qui, par exemple, sont nerveux et timides auraient besoin du même nosode, quelle que soit la nature de leurs souffrances. En 1930, il décide d'abandonner complètement son poste d'homéopathe pour partir dans la nature en quête des fleurs sauvages qui seraient les instruments de sa nouvelle méthode de soin.

Il conçoit finalement 38 préparations florales réparties en sept groupes qui correspondent aux sept nosodes : les Fleurs de Peur (groupe I), d'Incertitude (Groupe II), de Manque d'intérêt pour le présent (Groupe III), de Solitude (Groupe IV), d'Hypersensibilité aux influences et aux idées (Groupe V), d'Abattement et désespoir (Groupe VI), et de Souci excessif du bien-être d'autrui (Groupe VII)3 auxquelles s'ajoute une 39e préparation – la plus connue (qui consiste en un mélange de 5 remèdes synergiques) – appelée « Rescue Remedy » ou « Remède d'urgence ».

Le seul ouvrage de Bach s'intitule La Guérison par les fleurs ou Guéris-toi toi-même4. Il y expose ses considérations sur la maladie, la guérison et sa philosophie personnelle de l'être et de la vie. La deuxième partie du livre, intitulée Les douze guérisseurs décrit d'une manière volontairement simple, les trente-huit états de chaque fleur.

Le 27 novembre 1936, âgé de 50 ans, le Dr Edward Bach décède pendant son sommeil après avoir survécu dix-neuf ans à sa première atteinte tumorale1.

L'endroit où le Docteur Bach s'est installé, Mount Vernon à Sotwell (en) en Angleterre, devient le « Centre Bach5 ».